02 juin 2006

Projet associatif

Pour démarrer, « Les Fûts » est une organisation à but non lucratif, qui s'occupe de mettre à disposition auprès d'associations françaises de type loi 1901, un site web.

Chaque association concernée peut demander l'ouverture d'un site web à son nom, site web qui sera géré d'un point de vue technique (mise en place des serveurs, etc.) par les Fûts, et qui sera alimenté et maintenu en termes de contenu par l'association elle-même.
C'est l'association elle-même qui édite ses articles, met en forme ses pages, rajoute ses photos, organise des discussions, etc.
Les Fûts ne s'occupent que de la partie technique.

Les sites associatifs seront dans un premier temps constitués de briques de base très populaires actuellement : blogs, forums, wikis... L'ambition des Fûts est de faciliter l'accès aux technologies répandues de l'internet grand public, à des petites associations qui n'ont pas forcément le temps ni le budget d'investir directement dans ce domaine.

Pourquoi penser à un statut associatif pour les Fûts ?

Le projet a pour ambition de donner un accès minimal à internet, à des petites associations. Le projet est donc délibérément à but non lucratif, pour pouvoir être totalement centré sur la philosophie du service.

Deuxièmement, la solution technique choisie est une mutualisation des moyens techniques pour héberger les sites associatifs. Cette mutualisation se traduit par une certaine homogénéité des sites. Il faut donc que les associations puissent exprimer leurs préférences, et décider ensemble des orientations.

La forme associative semble être un bon candidat.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Petite question :
Qu'en est-il de la responsabilité juridique d'un diffuseur de sites ? (droit à l'image, contenu borderline...)

David Andriana a dit…

Pour répondre, voici un extrait de l'article de Maître Eolas sur le sujet :


En substance, la LCEN distingue trois types d'intervenants dans la communication en ligne : le fournisseur d'accès internet (FAI), qui est personnel à chaque internaute, l'hébergeur du service (celui qui est propriétaire du disque dur) et l'éditeur du dit service (qui publie, met en forme, gère le site). Alors que le FAI et l'hébergeur sont en principe irresponsables du contenu d'un site (il y a des exceptions, mais c'est hors sujet dans le cadre de ce billet), c'est l'éditeur qui assume cette responsabilité.


L'article au complet parle plus spécifiquement de la responsabilité des bloggeurs.

Pour ce qui concerne les Fûts, l'idée est que chaque association soit responsable de son contenu, en l'hébergeant elle-même. Les Fûts ne font que de la gestion et, pourrait-on dire, de la distribution.

Exemple : une association Toto fait héberger son site sur toto.free.fr. Les Fûts ne s'occupent que de publier sur toto.free.fr le contenu envoyé par l'association Toto.